Compostelle (GR65)

Lundi 17 août 2009 1 17 /08 /Août /2009 20:00


Le temps d'un week-end petite étape courte de la suite du GR65, là où j'ai arrêté la rando l'an passé. Déception au départ de n'effectuer que peu de jours de randonnée, mais vu la canicule et les soucis de jambe au final j'en suis heureuse, je n'aurais pas pu continuer au-delà, hélas. Etape du train Teoz de Paris par Brive en attendant le train pour St Christophe par le TER (1H30 d'attente) alors visite éclair après le déjeuner avec la canicule. Puis arrivée à Conques via les Taxis Lample (mini-bus). (départ Paris 7H54, arrivée St Christophe 15h37, Conques 20 mn plus tard). Nuit à l'abbaye, au coeur de la communauté des Prémontrés. Installation au dortoir puis à nouveau visite du village, unique car entre autre totalement construit en escalier sur la roche, pas de circulation automobile, et le village, typique est sublime. Côté de l'abbatiale de Ste-Foy construite au 9è siècle pour abriter les reliques de Ste-Foy. Intérieur de l'abbatiale Lieu où repose le Trésor de Ste-Foy, le plus riche trésor du Moyen-Age conservé de nos jours, la statue reliquaire en or du 10è siècle qui représente la sainte, vêtue de plaques d'or, constellée de pierre précieuses et de trente-trois camées. Façade de l'abbaye et son célèbre tympan d'art roman sculpté sur le thème du Jugement dernier.Départ à l'aube (lever 7H, petit déjeuner puis départ à 8H). Direction la chapelle Sainte-Foy et au bout de 25,5 kms environ ce sera nuitée à Livinhac-le-Haut. La porte Barry de la rue pavée nommée Charlemagne que l'on descend pour rejoindre le Dourdou puis la montée vers la chapelle Ste Foy. Vue sur Conques de la chapelle Sainte-Foy. Montée sous la chaleur, il est 8H30 et je suis déjà liquéfiée... La chapelle était autrefois un lieu de pèlerinage, une source miraculeuse était réputée pour les affections des yeux. Au milieu de la forêt, après le hameau dit de Eyniès, au niveau du ruisseau de la Brousse, marquage de la Méridienne Verte. Elle matérialise le méridien de Paris qui traverse la France […]
Par Véro - Publié dans : Compostelle (GR65) - Communauté : Randonnée
Ecrire un commentaire - Voir les 5 commentaires
Mardi 2 septembre 2008 2 02 /09 /Sep /2008 19:03


Mardi 2 septembre 2008 - 13 kms de randonnée Encore une petite étape pour terminer ce tronçon vers Conques et visiter ce très beau village, sa célèbre abbaye, découvrir son Trésor, ses belles ruelles. Ruisseau La Daze sous Espeyrac Espeyrac Arrivée à Senergues L’église Saint Martin fut reconstruite sur l’emplacement d’un prieuré cité en 819, et qui fut donné, ainsi que le château, à l’abbaye de Conques. Le château construit à la fin du XIVè siècle. Dans les années 1580, Abraham de Guirard, seigneur de Sénergues, chercha à convertir les habitants au protestantisme. Il s’attira les foudres de la communauté de Conques de laquelle dépendait l’église de Sénergues. St Roch, patron des pèlerins Rencontre avec Denise, québécoise, avec qui je vais faire un petit bout de chemin jusque Saint Marcel, et qui gentilment m'offrit un pin's du Québec. Chaque jour Denise consacre sa marche et ses prières à un membre de sa famille ou à un(e) ami(e). Faune locale à Saint Marcel Eglise de Saint Marcel Merci Denise! Arrivée à Conques après une belle et importante descente caillouteuse, heureusement le temps est avec nous cette semaine! Vue de ma chambre à la chambre d'hôte Le castellou (belles chambres confortables, repas délicieux et hôtes très accueillants avec bcp d'humour) en bas de la longue rue pavée nommée Charlemagne dans le prolongement du pont romain par où passe le GR65 en sortant de Conques. Abbaye Sainte Foy Elle est considérée comme un chef d'œuvre de l'art roman du sud de la France, et reste surtout célèbre pour son tympan (représentant le jugement dernier) et son trésor comprenant des pièces d'art uniques de l'époque carolingienne. L'intérieur est décoré avec des vitraux de Pierre Soulages. Cette abbaye a été fondée par l'abbé Dadon sous la protection de Charlemagne. Mais qui est Sainte Foy? Pendant l’occupation romaine de la Gaule, les persécutions contre les chrétiens sont très importantes à la fin du IIIe siècle. À Agen, c’est à cette période que naît Foy […]
Par Véronique - Publié dans : Compostelle (GR65) - Communauté : Pèlerins du monde
Ecrire un commentaire - Voir les 16 commentaires
Lundi 1 septembre 2008 1 01 /09 /Sep /2008 18:00


Lundi 1er septembre 2008 - 25 kms de randonnée Comme d'habitude, lever aux aurores. Ce matin brume sur le lot. Les orages annoncés et la pluie n'ont pas eu lieu cette nuit. Le long du lot jusqu'au lieu-dit Rouquette (pas tranquille avec la route à 8H j'avoue) Une de mes rares photos de fleurs réussie, mais quelle fleur est-ce donc?.. Eglise de Golinhac L'église est dédiée à saint Martin, origine très ancienne, vers 950. Elle conserve des assises romanes d'un prieuré bénédictin qui dépendait au XIIè siècle de l'abbaye de Conques. On peut y voir un très bel autel. Vue de Golhinac devant l'église. Pause-déjeuner sur le parvis. Croix sur le chemin Espeyrac Le Livre des miracles de Sainte-Foy rapporte l'histoire d'un habitant de Spariacus (nom étymoogique d'Espeyrac), Guibert l'illuminé, miraculeusement guéri en 960. Comme il s'en revenait d'un pèlerinage à Conques, passant le prieuré de Saint-Pierre d'Espeyrac, le malheureux Guibert fut assailli par une horde de brigands, à la solde de son tartuffe d'oncle, prêtre du diocèse de Rodez. Non contents de détrousser le pieux voyageur, ces mécréants lui arrachèrent les yeux. Une fois qu'ils furent partis, deux oiseaux vinrent secrètement recueillir les yeux de Guibert, avant de s'envoler en direction de Conques. Privé de sa vue, Guibert décida d'utiliser sa voix pour vivre, et se fit jongleur. Un an s'était passé depuis sa tragique mésaventure, quand, une nuit, sainte Foy lui apparut en songe, lui conseillant de venir la visiter à nouveau dans son sanctuaire. Son métier de jongleur ne lui rapportant que de maigres subsides, Guibert hésitait, se demandant comment il pourrait pourvoir à la dépense du voyage. Sainte Foy lui prédit alors que s'il faisait la quête à la messe, il obtiendrait six deniers. Cette prédiction se réalisa et Guibert se mit en route. Arrivé à Conques, il passa la nuit en prières auprès du tombeau de Foy, que veillait également une foule de pèlerins et leur ferveur fut telle, cette nuit là, que Guibert […]
Par Véronique - Publié dans : Compostelle (GR65) - Communauté : Pèlerins du monde
Ecrire un commentaire - Voir les 6 commentaires
Dimanche 31 août 2008 7 31 /08 /Août /2008 18:00


Dimanche 31 août 2008 - 11 kms de randonnée Peu de kms sur cette étape afin de se remettre de l'étape longue et difficile (dénivellés et chaleur) de la veille. Cela tombe bien, mauvaise nuit courte à l'hôtel Moderne avec des murs en papier de cigarettes où on entend tout! Mais pourquoi les hôtels installent-ils les touristes les uns au-dessus des autres quand l'hôtel est vide?? On traverse le Pont Neuf Dernière vue sur le Pont Vieux Croix à la sortie d'Espalion Saint-Pierre de Bossuéjouls Edifice gothique en pierre rose du XVIè siècle mais dont le clocher peigne date du XIè siècle fait découvrir de sompteux chapiteaux historiés fortement inspirés de ceux de Conques. Parmi eux : deux centaures à grosses têtes soutiennent les queues écaillées d'une sirène qui écarte ses cheveux tressés en nattes.Sur l'autel datant de l'époque romane représente des archanges combattant le dragon.A l'intérieur de l'église, un escalier étroit donne accès à une chapelle haute dédiée à Saint-Michel dans le clocher porche en grès rouge. Choeur magnifique, mais cérémonies diverses ce jour toute la matinée donc pas de photo Eglise St Pierre de Bossuéjouls sélectionné dans Voyage & Nature et Vacances Rassemblement de moutons au Briffoul Eglise du Tredou Beau village de Verrières, très fleuri, magnifiquement rénové Arrivée à Estaing à midi pile sous le son de la cloche. Estaing sélectionné dans Voyage & Nature et Vacances La ville est dominée par un imposant château qui rappelle la présence historique de la famille d’Estaing. Le château d’Estaing domine le confluent du Lot et de la Coussanne. Datant du XVe siècle, il a été acheté en 2005 par Valéry Giscard d'Estaing, ancien président de la République et son frère Olivier Giscard d'Estaing, ancien député des Alpes Maritimes, ancien maire d'Estaing. Le château d'Estaing est, avec l'église de Conques, un des monuments les plus connus et les plus rayonnants de l'Aveyron. Sous la première République, il fut vendu par lots après la décollation […]
Par Véronique - Publié dans : Compostelle (GR65) - Communauté : Pèlerins du monde
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Samedi 30 août 2008 6 30 /08 /Août /2008 18:00


Samedi 30 août 2008 - 22 kms de randonnée Départ de St-Chély d'Aubrac vers 8H et traversée du Pont Vieux enjambant la Boralde, pont des pèlerins, dont la croix a été classée au Patrimoine mondial de l'Humanité. Elle représente un pèlerin s'appuyant d'une main sur son bourdon (bâton censé chasser les infidèles et démons) et tenant, dans l'autre, un chapelet. Après Saint-Chély commence une longue descente vers la prochaine halte, Saint-Côme-d'Olt. Marchant à travers des bois de hêtres et de chataigniers, on quitte les plateaux de l'Aubrac pour rejoindre la vallée du Lot. Là J'ai un peu à ce moment-là le sentiment d'être la première à partir, des "pèlerins" commencent à quitter St-Chély derrière moi. Vers Les Cambrassats Point d'eau à L'Estrade Après le déjeuner, rapide à l'ombre d'un arbre, sous cette chaleur ca-ni-cu-laire, descente vers St-Côme d'Olt. Dans un dédale de rues et de venelles, des places bordées d'anciennes demeures et hôtels particuliers du XVIè siècle. C'est Antoine d'Estaing, évêque d'Angoulême et prieur de Saint-Côme qui fit bâtir entre 1522 et 1532 une église de style gothique flamboyant avec son curieux clocher flaminé en vrille, appelé clocher tors. Sortie de St-Côme d'Olt par le pont du XVIè siècle. Dénivellé important jusqu'à Espalion, et hors de question de prendre la variante qui longe le Lot malgré une chaleur accablante. Conseil: bien refaire le plein d'eau à St-Côme d'Olt. Statue de la Vierge Notre-Dame-de-Vernus en haut de la colline entre St-Côme d'Olt et Espalion. Vue panoramique sur Espalion Mes jambes n'en peuvent plus sous la chaleur! Arrivée à je demanderai à voir, on longe le camping et le Lot avec vue au loin sur le château de Calmont d'Olt. Le château est perché sur un dyke basaltique à 535m d'altitude, il surplombe de 200 mètres la ville d'Espalion et la vallée du Lot. Il offre une vue panoramique sur les monts d'Aubrac. Vieux Palais Renaissance datant de 1572 par les soins de Bernardin de la Valette, capitaine au service […]
Par Véronique - Publié dans : Compostelle (GR65) - Communauté : Pèlerins du monde
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 29 août 2008 5 29 /08 /Août /2008 18:00


Vendredi 29 août 2008 - 17 kms de randonnéeNasbinals est située à la limite de trois départements (Aveyron, Cantal, Lozère) et de trois régions: Auvergne, Languedoc-Roussillon et Rouergue.Le Rouergue est une ancienne province du Sud de la France correspondant approximativement à l'actuel département de l'Aveyron. Après avoir fait partie du comté de Toulouse, il fut rattaché à la Guyenne avant d'en être détaché lors de la formation de la province de Haute-Guyenne en 1779. L'origine de Nasbinals remonterait au VIIIe siècle. Au XIe siècle un prieuré autour de l'église témoigne d'une communauté villageoise. En 1074 les moines de Saint-Victor de Marseille firent éclore la robuste église romane de style auvergnat dont ils firent un de leurs prieurés. Placée sous le patronage de la vierge, Sainte-Marie de Nasbinals offrait un sûr abri avant le franchissement, périlleux par mauvais temps, du plateau d'Aubrac. Entre sa fondation au XIe siècle et celle d'Aubrac, au seuil du XIIe, le rôle de cette maison fut absolument essentiel ; le prieuré victorin suivant était l'obstacle franchi celui de Saint-Chély-d’Aubrac. En 1135 le prieuré est rattaché à la Dômerie d'Aubrac, et ce jusqu'à la Révolution. Mauvaise nuit du fait du son de la cloche située à 15m en face de ma chambre.... toutes les 30 mn toute la nuit....moi la citadine qui ai tant l'habitude du silence... L'aube sur Nasbinals.Première petite peur en traversant des champs peuplés de bêtes à cornes...courageuse mais pas téméraire... Traversée de l'Aubrac, de ses champs à perte de vue. Aperçu des burons, aussi de fermes isolées. Même seule nous rencontrons beaucoup de pèlerins, de vrais pèlerins, ici des Australiens de Melbourne qui devraient arrivés à Compostelle début novembre. Buron Et là on prie pour qu'elle ne charge pas... Puy de Gudette (1427m d'altitude) Descente sur le village d'Aubrac (1300m d'altitude), vue sur la Dômerie. Statue de la vierge Marie au-dessus du villageDômerie. La Dômerie d'Aubrac est […]
Par Véronique - Publié dans : Compostelle (GR65) - Communauté : Pèlerins du monde
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Images Aléatoires

  • P1020965.JPG

Calendrier

Avril 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
<< < > >>

Recommander

Rechercher

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés